Étiquetage et emballage

Une fois que les propriétés dangereuses d’une substance ou d’un mélange ont été identifiées, la substance ou le mélange doit être classé en conséquence.

Les fabricants, les importateurs, les utilisateurs en aval et les distributeurs, ainsi que les producteurs et importateurs de certains articles spécifiques, doivent communiquer les dangers identifiés aux autres acteurs de la chaîne d'approvisionnement, y compris les consommateurs.

Pour cela, il convient d’étiqueter la substance ou le mélange, conformément au CLP, avant de le mettre sur le marché, si:

  • la substance ou le mélange proprement dit est classé comme dangereux;
  • le mélange contient une ou plusieurs substances classées comme dangereuses au-dessus d'un certain seuil;
  • l’article possède des propriétés explosives.

Le CLP définit le contenu de l'étiquette et la présentation de ses différents éléments d'étiquetage. L’étiquette doit être fermement attachée à une ou plusieurs surfaces de l’emballage et doit porter les éléments d'étiquetage suivants:

  • le nom, l'adresse et le numéro de téléphone du fournisseur;
  • la quantité nominale de la substance ou du mélange dans les emballages mis à la disposition du grand public, sauf si cette quantité est précisée ailleurs sur l'emballage;
  • les identificateurs du produit;
  • le cas échéant, les pictogrammes de danger, les mentions d'avertissement, les mentions de danger, les conseils de prudence et les informations supplémentaires requises par d'autres législations.

Le CLP fixe les exigences générales en matière d’étiquetage pour garantir l'utilisation et l’approvisionnement en toute sécurité des substances et des mélanges dangereux. Certaines dérogations à l'étiquetage s’appliquent, par exemple pour les substances et les mélanges contenus dans des petits emballages (généralement moins de125 ml) ou difficiles à étiqueter pour d'autres motifs. D’autres exemples sont mentionnés dans l’annexe I, section 1.3, du règlement CLP. Les dérogations permettent au fournisseur de supprimer, parmi les éléments normalement imposés sur l'étiquette par le CLP, les mentions de danger et/ou les conseils de prudence ou les pictogrammes.

L’emballage d’un produit chimique dangereux doit être conçu, réalisé et fermé de telle sorte qu'il ne peut y avoir de déperdition du contenu, à aucun moment. Les matériaux des emballages doivent donc être solides et résistants aux dommages qui pourraient être causés par le contenu. Des dispositifs de fermeture pouvant être remis en place peuvent être refermés à plusieurs reprises sans déperdition du contenu.

L’emballage d’un produit chimique fourni au grand public ne doit pas attirer ou encourager la curiosité des enfants ou induire les consommateurs en erreur. Les emballages ne doivent pas avoir une présentation ou une esthétique similaire à celles qui sont utilisées pour les denrées alimentaires, les aliments pour animaux ou les produits médicaux ou cosmétiques.

Fermetures de sécurité pour enfants et indications de danger détectables au toucher

Des fermetures de sécurité pour enfants et/ou des indications de danger détectables au toucher doivent être utilisées si les substances ou les mélanges sont fournis au grand public et présentent certains dangers ou si le produit contient du méthanol ou du dichlorométhane. Un aperçu des différents dangers qui déclenchent cette obligation est disponible sur la page «Situations particulières d'étiquetage et d'emballage», vers laquelle un lien figure également sur cette page.

Pour obtenir des orientations détaillées sur les exigences en matière d'étiquetage et d'emballage, il est recommandé de consulter le Guide sur l'étiquetage et l'emballage conformément au règlement CLP.

Categories Display

Marqué en tant que:

(cliquer sur le marqueur pour rechercher le contenu pertinent)