Lutter contre le cancer grâce aux nanotechnologies

Scientifiques travaillant dans un laboratoire

Les nanomatériaux ne sont pas seulement utilisés dans les produits de consommation, mais aussi dans de nouveaux traitements médicaux innovants. La recherche a montré que les nanoparticules peuvent être utilisées pour endommager, voire détruire les cellules cancéreuses de l’intérieur.

Nous savons tous à quel point un traitement contre le cancer peut être éprouvant. Les traitements classiques tels que la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie endommagent non seulement les cellules cancéreuses mais aussi les cellules saines. Les traitements entraînent donc souvent des effets indésirables comme des nausées, des vomissements, la chute des cheveux et des infections, sans aucune garantie de guérison.

Une arme puissante

L’une des idées qui sous-tend l’utilisation des nanotechnologies dans le traitement du cancer est somme toute assez simple. Il s’agit, fondamentalement, de cibler plus précisément l’effet du médicament anticancéreux. En ciblant mieux le traitement, on peut éviter d’endommager des cellules saines.

L’une des méthodes possibles, qui a été testée sur des souris, consiste à injecter un type particulier de nanoparticules directement dans la tumeur cancéreuse. Après l’injection, un laser chauffe les nanoparticules, qui endommagent alors les cellules cancéreuses, voire les tuent.

Un diagnostic précoce est essentiel

Une autre utilisation des nanotechnologies dans la lutte contre le cancer consiste à localiser la tumeur à un stade plus précoce qu’il n’aurait été possible autrement. Des nanoparticules conçues pour se fixer aux cellules cancéreuses rendent les tumeurs visibles sur les scanners à un stade précoce du développement de la maladie. Étant donné que la précocité du diagnostic est essentielle pour la guérison du cancer, il s’agit d’une étape importante dans la lutte contre la maladie.

La science de l’extrêmement petit

Les nanotechnologies consistent à manipuler la matière à une échelle extrêmement petite. Procéder de la sorte permet de modifier la manière dont les substances se comportent. L’or, par exemple, change de couleur et devient rouge quand il est réduit à l’échelle nano. Cette couleur rouge est utilisée depuis des siècles pour donner leur teinte rouge à certains vitraux. En d’autres termes, les nanoparticules ne sont pas nouvelles, elles existent également dans la nature. Mais les nanotechnologies permettent de créer des nanomatériaux pour exploiter leurs propriétés spéciales.

Categories Display